En quoi ça peut m’aider ?

Contrairement à ce qui est parfois imaginé, le travail du « psy » n’est pas de donner des conseils. Le but de la thérapie est en effet de permettre à une personne qui rencontre des problèmes de trouver ses propres solutions pour le résoudre. Car chacun de nous étant différent, avec ses idées, ses valeurs, ses expériences, ses émotions, il est rarement possible d’appliquer une solution toute-faite à un problème complexe.


Vous avez probablement déjà réussi à vous sortir d’une situation compliquée ou dure à vivre en appliquant le conseil d’un ami ou une idée tirée d’un bon livre. Et parfois en effet, cela suffit. Mais à d’autres moments, nous sommes « bloqués » malgré les conseils de l’extérieur.


C’est dans ces cas particuliers qu’une psychothérapie aide. En nous permettant de prendre conscience de nos capacités personnelles à résoudre les difficultés de notre vie, elle nous redonne du choix et de l’autonomie. Nous avons désormais confiance dans le fait que nous avons aussi des ressources internes pour nous sentir mieux.

Session de psychologue
jessie%20bureau_edited.jpg

Pour quels types de problèmes ?

Le psy est là pour soutenir et accompagner les gens face à une situation qui les faits souffrir. Les raisons de consulter sont tellement variées qu’il est impossible de les lister toutes. Simplement, lorsqu’on se sent mal dans une situation, quelle qu’elle soit, l’aide d’un spécialiste peut devenir nécessaire.

 

Il n’y a pas de « bonne » ni de « mauvaise » raison de consulter. Le simple fait de souffrir dans une situation donnée est une raison suffisante en soi. Il n’y a donc pas de règles ni de hiérarchie à donner aux souffrances psychologiques. Voici quelques exemples de ces situations :

 

  • un burn-out

  • un problème d’addiction

  • le vécu d’un événement traumatique

  • des difficultés de couple

  • une anxiété envahissante

  • une ou des phobies

  • une angoisse généralisée

  • une angoisse liée à une situation spécifique

  • une dépression

  • des problèmes familiaux

  • des difficultés à entrer en relation avec les autres

  • un manque de confiance en soi

  • une sensation flou de ne pas se sentir bien et/ou heureux(se)

Comment je peux vous accompagner ? 

Le premier rendez-vous est le moment où l’on découvre la personne à qui l’on va se confier. Il est important de prendre le temps de se rencontrer, de faire connaissance. Il ne faut pas se sentir obligé de tout dire au premier rendez-vous. Pour vous c’est une façon de découvrir un cadre de travail, une personne, de vous faire une première idée afin de savoir si vous vous sentez à l’aise, en confiance.


Pour moi c’est l’occasion d’écouter votre demande et voir comment je peux y répondre. Si à la fin de ce rendez-vous vous sentez que le courant ne passe pas ou que vous n’êtes pas encore prêt à parler, si vous avez besoin de temps pour réfléchir, si le cadre ou la méthode de travail proposés ne vous conviennent pas, il ne faut pas que vous vous sentiez obligé de revenir. C’est vous seul qui décidez quand, comment et avec qui engager une démarche thérapeutique, car un travail serein et bénéfique ne pourra se faire que si vous vous sentez en confiance.

ABCTALENTS02_edited.jpg

Questions fréquentes :

À quoi ressemble une séance avec vous ?


J’accorde beaucoup d’importance au dialogue. Soyez donc rassuré, le cliché du « psy qui ne parle pas » ne me correspond pas du tout. La première consultation nous permettra de faire connaissance et de commencer à construire une relation de confiance nécessaire au travail thérapeutique.
Mon orientation se situe du côté des thérapies brèves. Selon votre situation et vos attentes,
je pourrais vous proposer une thérapie EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) étant praticienne EMDR Europe (c’est-à-dire que j’ai été formée dans l’un des
4 instituts français reconnus par EMDR Europe). L’EMDR est l’une des seules thérapies à
être reconnue à la fois par l’INSERM, l’HAS et l’OMS. Je travaille aussi avec la TOS
(Thérapie Orientée Solutions).
La durée d’une séance de consultation est d’environ 45 min.




Combien de temps dure une thérapie ?


La durée de la thérapie dépend d’énormément de facteurs. Du type de problème qui se
pose, de son ancienneté, du besoin ou non de comprendre l’origine de ce problème, de la
relation entre le psy et la personne qui le consulte, de la durée des séances, de la fréquence
des séances, de l’énergie qui est consacrée à la thérapie. Et il ne s’agit là que d’exemples.
Par conséquent, une thérapie peut durer de quelques séances à des années. Je vous
l’accorde, ce n’est pas très précis. Toutefois, c’est une réponse honnête !

Cependant, L’accompagnement sera toujours construit en accord avec vous aussi bien sur
la fréquence que la durée. Nous définirons ensemble les objectifs avant d’entamer le travail
thérapeutique.




Quelle est la différence entre un psychologue, un psychanalyste, un psychiatre, un psychothérapeute ?


- Les psychologues suivent une formation universitaire de cinq ans en Psychologie. Le titre est protégé, et pour exercer comme psychologue, il faut avoir une Licence et un Master, et s'être investi dans plusieurs stages professionnalisants. Un Code de déontologie des Psychologues existe pour donner un cadre éthique et déontologique aux pratiques. - Les psychiatres sont des médecins spécialistes – ils peuvent donc prescrire des médicaments et leurs consultations peuvent être prises en charge par la sécurité sociale. L’exercice est protégé et les psychiatres sont membres de l’Ordre des médecins. - Le titre et l’exercice de la psychanalyse ne sont pas contrôlés en France. Les psychiatres ou psychologues peuvent adopter une pratique « psychanalytique ». Un psychanalyste a lui-même suivi une analyse, est membre d'une école psychanalytique, et doit être supervisé par un autre analyste. Il n’y a toutefois aucune obligation légale à cela. - Un psychothérapeute doit, depuis 2004, être inscrit au registre national des psychothérapeutes et avoir un numéro ADELI. Les psychologues, médecins psychiatres et psychanalystes sont reconnus comme psychothérapeutes. Pour les autres profils, assurez-vous auprès de l'ARS de votre département de l'enregistrement du professionnel.